pierre gaucher


sculptures

        silhouettes
        objets de réflexion
        jeux de lettres
        rue Victor Hugo
        la culture de l'oubli
        tôles écrites
        commandes privées
        l'hallucination
        la porte ouverte
        mes douleurs
        cuits au four
        cercles écrasés
        petites sculptures
        trophées
        commandes publiques
                réalisées
                non réalisées
        archives

ferronneries


papiers rouillés


écrits au marteau




à l'atelier

mon musée

parcours

cv

actualités

contact


Le Flâneur

acier auto-patinable. H = 130 cm. 2017.

Commande de la Ville de Châteaugiron

  




hommage à Johann Knauth
sauveur de la Cathédrale de Strasbourg au début du 20ème siècle

bronze poli miroir et bronze doré par electrolyse: pour que l'image de Johann Knauth puisse continuer à réfléchir la Cathédrale...

100 x 60 x 2 cm . 2015. Commande de la Ville de Strasbourg, installée place de la Cathédrale.

Johann Knauth 

le reportage France 3



le roseau
pour que l'Europe plie mais ne rompe pas

acier inoxydable, érable. 2015. Réalisation Escasteel, ville de Strasbourg.

un des 8 projets lauréats des "Bancs de l'Europe", installé quai Bévin à Strasbourg, devant le Parlement Européen.

voir le site des Bancs de l'Europe







l'abri de rouille
" fixer l'instant juste avant l'effondrement..."

acier auto-patinable. H = 250 cm. 2015. PNU Ill-Brüche Strasbourg.Réalisation Escasteel.

commande de la Ville de Strasbourg et du CEAAC.







clichés Patrick Bogner





l'épouvantail

acier doux forgé, masque doré. H = 165 cm. 2007. en collaboration avec Nico Chardel. Béville-le-Comte.







la spirale ouverte

acier doux cintré, soudé sur place. L = 12 m. 1989. ville de Strasbourg.







le grand marcheur

acier doux forgé, cintré, tôles soudées. L = 8 m. 2006. ville de Saint-Dié-des-Vosges.









le cueilleur d'asperge

acier doux oxycoupé. H = 160 cm. 2008. ville de Hoerdt.







imposte

acier doux matriçé. rue du Maroc à Paris. commande de l'OPAC de Paris. 1998.








voir aussi: la culture de l'oubli





retour haut de page